9782247168910

La contractualisation du droit de l’environnement

Cette thèse magistrale ouvre la voie à une utilisation du droit privé comme alternative et/ou complément au droit public et à la réglementation. En effet la réponse aux problèmes environnementaux s’est traduite depuis bientôt un demi-siècle par une multiplication des règlementations qui, de plus nombreuses et détaillées, se sont avérées couteuses, parfois contreproductives et presque[…]

Brunel

Le nouveau Sylvie Brunel

Sylvie Brunel nous offre un nouveau livre, bienvenu pour répondre à l’emballement médiatique de l’écologie politique véritable menace pour l’état de droit (rule of law) et la démocratie.. Outre une démonstration magistrale des fausses vérités et des mensonges de tous ceux qui au nom de leurs fantasmes envisagent de créer une nouvelle société vertueuse et[…]

Capture d’écran 2019-05-08 à 19.42.46

L’écologisme, nouveau totalitarisme ?

Plus jamais cela ? Les instigateurs des plus grandes idéologies totalitaires de l’Histoire nous avaient prévenus des monstruosités qui seraient commises en leur nom. Dans un discours qu’il prononça dès 1920 à Munich, Adolf Hitler stigmatisa les Juifs comme étant les ennemis du national-socialisme et en préfigura l’extermination. Une haine d’un même ordre se manifestait[…]

Couverture Paradigme def2

Environnement : le temps de l’entrepreneur

Cet ouvrage est le fruit de réflexions échangées lors de la 10e conférence internationale organisée par l’ICREI les 7 et 8 juillet 2016 à Aix-en-Provence, en coordination avec l’Institute for Economic Studies-Europe. Il répond au souci de mobiliser les entrepreneurs au service des ressources environnementales, dans le cadre d’un état de droit. Les acteurs économiques[…]

Capture d’écran 2019-03-22 à 10.32.15

Notre ouvrage à paraitre – présenté dans le Journal des Libertés

La nouvelle revue trimestrielle « JOURNAL DES LIBERTES » vient de publier dans son n° 3 Hiver 2018, un article présentant notre nouvel ouvrage bilingue qui sera disponible en avril (Editions Libréchange) Les quelques 20 communications sont largement le fruit de la dixième conférence internationale organisée par l’ICREI en juillet 2016 à Aix en Provence. Cet article[…]

tableau-le-barbier

Christian Mouly : propriété et environnement

J’ai eu le privilège de rencontre le Professeur Christian Mouly quelques années avant sa disparition prématurée en 1996 à l’age de 47 ans. Il nous avait fait l’honneur d’intervenir à notre première conférence d’Aix en Provence de juin 1996 et sa brillante communication « Place de la propriété parmi les droits de l’homme » avait animé[…]

christmas-picture-3877444_1280

Meilleurs vœux pour 2019

Notre association, fondée en 1992 a connu ces dernières années des difficultés financières qui ont bridé son développement, voire menacé son existence. Nos recherches pour un nouveau leadership, engagées dès 2014, sont sur le point d’aboutir : Christian Buson, Docteur en agronomie, fondateur-président d’un bureau de recherches et d’études en environnement, a accepté d’assurer la présidence[…]

510S5bi32NL._SX302_BO1,204,203,200_

Qui a tué l’écologie ?

Le titre de cet ouvrage de 300 pages résume bien son projet Il s’agit d’un pamphlet, bien documenté et rédigé par un journaliste expérimenté. Il répond à une interrogation et dénonce les objectifs et les pratiques des grandes associations qui en France et au-delà influencent les politiques environnementales. Cette « bande des quatre » à savoir Greenpeace,[…]

images-2

RÉPONSE À L’ÉCOLOGISME

« Réponse à l’écologisme: Comment la connaissance permet de réfuter les peurs entretenues » Sous la direction de Christian Buson. Préface de Claude Allègre. Cet ouvrage collectif ouvre la voie à une nouvelle vision : celle de l’introduction de la science au service de la gestion de l’environnement et le refus de prendre pour argent comptant la propagande[…]

Capture d’écran 2018-10-12 à 09.42.42

PERC, le think tank US pour l’environnement

PERC est certainement le meilleur think tank au monde en matière d’écologie libérale. Fondé en 1980 par quelques économistes sensibles aux problèmes environnementaux, il démontre que l’on peut largement recourir aux droits de propriété et à l’échange pour gérer de nombreuses ressources environnementales et que le monopole de la puissance publique est souvent contreproductif. Ses[…]